Afrique : Histoire a l'endroit by Bernard Lugan

By Bernard Lugan

Show description

Read Online or Download Afrique : Histoire a l'endroit PDF

Similar foreign language study & reference books

The Cambridge History of the English Language, Vol. 2: 1066-1476 (Volume 2)

Quantity II bargains with the center English interval, nearly 1066-1476, and describes and analyzes advancements within the language from the Norman Conquest to the advent of printing. this era witnessed vital positive aspects akin to the assimilation of French and the emergence of a regular number of English.

Antoine Bloye

Paperbound

Historical, Literary and Cultural Approach to the Korean Language

A historic, Literary, and Cultural method of the Korean Language used to be written in an try to fill the necessity for a scholarly procedure for studying to talk, to appreciate, and—above all—to learn Korean. whereas day-by-day conversational skill isn't neglected, this ebook, because the identify shows, is basically interested by offering the language in its cultural context.

Extra info for Afrique : Histoire a l'endroit

Sample text

Ces haies séparaient les terrains de culture des pâturages où paissaient des bœufs castrés qui servaiem déjà à la traction des arbres abattus. Le bétail occupait aussi des enclos proches des maisons ou attenant à celles·ci. Les bovins viennent toujours en tête dans le décompte de la faune domestique, les porcs et les moutons sont à égalité. La castration des bœufs) si on admet les résuhats des analyses ostéologiques, portait sur plus de la moitié des animaux]. » Rien de tout cela en Afrique où deux milieux sont à considérer, ainsi que nous l'avons fait pour l'élevage.

Certains de ces 1. ), ~ L'Afrique orie ntale avant le vu' siècle ~, H islOirt ginérale de l'Afrique, UNESCO, !. II, 1980, p. 524. L'AFRIQUE NOIRE, UN CONTINENT RÉCEPTEUR 81 groupes, à l'image des Khoi (ou Hottentots) d'Afrique australe, se mirent à imiter les pasteurs. Ils reçurent d'eux la connaissance de la poterie et celle du petit et du gros bétail qu'ils introduisirent dans toute l'Afrique centrale et australe des siècles avant l'arrivée des populations noires. , alors que les premiers Noirs n'atteindront la région que 1000 ans plus tard.

Sous leur plume, l'hypothèse est devenue certitude, alors que ni l'archéologie ni la botanique ne venaient la vérifier. Les études d'Harlan et de son équipe 1 ont permis de mettre en évidence des zones de sélection et d'adaptation, ce qui est bien différent d'une zone d'invention indépendante. Pour ces chercheurs, le millet et le sorgho sont répandus à l'état sauvage dans les savanes subsahariennes, et le tef en Ethiopie. En imitation des pratiques agricoles septentrionales, les populations locales se seraient mises à les cultiver.

Download PDF sample

Rated 4.62 of 5 – based on 34 votes